M6 ne sait pas quoi faire des rushs de Cécile Duflot dans "Une ambition intime"

Source : huffingtonpost.fr

L'ancienne ministre, éliminée au premier tour de la primaire écologiste, a participé à l'émission de Karine Le Marchand quand elle était encore candidate.

M6 "prend acte" du résultat de la primaire écologiste, mais n'a de son côté "rien acté" de ce qu'il adviendrait des images de Cécile Duflot dans l'émission de Karine Le Marchand. Éliminée de la primaire écologiste mercredi 19 octobre, l'ancienne ministre du Logement avait participé, en tant que candidate à l'élection présidentielle, à "Une ambition intime". Désormais, la question de la pertinence de la diffusion de son portrait se pose.

Contactée par Le HuffPost, M6 concède que le résultat de la primaire écologiste "change la donne", puisque l'émission propose uniquement des portraits de personnalités politiques candidates à l'élection présidentielle, comme Nicolas Sarkozy ou Arnaud Montebourg. Ce n'est, de fait, plus le cas de Cécile Duflot.

Pour autant, la chaîne dit "ne pas avoir pris sa décision". Le portrait de l'ex-candidate, tourné le 4 octobre, n'a de toute façon pas encore été monté par les équipes de l'émission.

Selon M6, le contexte de l'élection présidentielle mis de côté, la séquence consacrée à l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts pourrait "entrer dans le cadre des portraits". Cécile Duflot y parle notamment de féminisme et de la robe qui avait provoqué les huées de l'Assemblée nationale en juillet 2012, qu'elle a pour l'occasion apportée à Karine Le Marchand sur le plateau de l'émission.

Contactée, l'équipe de Cécile Duflot dit ne pas savoir non plus si l'ex-candidate apparaîtra dans l'émission.

Publié dans La Propagande

Quand Dupontel justifiait les attentats suicide

Dans la vidéo ci-dessous, Dupontel expliquait : « Quand on en arrive à se faire sauter … c’est qu’on est franchement désespéré. »

Lui même n'étant certainement pas antisémite, puisqu'il est de gauche, losrque les attentats se passent aux terrasses des cafés ou dans les salles de spectacle, Dupontel doit penser qu'il n’y a pas de différence entre les attentats en Israël et en France.

Publié dans La Propagande

Sacrée Lucette

François Hollande s'est invité jeudi chez une retraitée de Vandoeuvre, en Lorraine, pour y prendre le café. Une visite minutieusement préparée.

Le café était préparé par la mairie, les tasses prêtées par la mairie, tout comme les chaises et les fleurs. Jeudi 29 octobre, à l'occasion d'un déplacement en Lorraine, François Hollande en a profité pour faire une pause-café chez Lucette Brochet, ancienne infirmière à la retraite, résidant à Vandoeuvre-lès-Nancy.

Sauf que cette visite aux allures improvisées, relevaient en réalité d'une véritable mise en scène. La journaliste de BFMTV Salhia Brakhlia est allée voir Lucette Brochet, qui lui a raconté la préparation de cette rencontre. "Une dame de la mairie est venue avant, pour faire mon ménage", évoque ainsi Lucette, proche du maire socialiste de la ville. Elle ajoute:

"Mardi, des gens sont venus, de l'Elysée, pour me poser des questions, pour savoir ce que je devais dire et ne pas dire. Je voulais dire qu'il s'occupait beaucoup d'immigrés et pas beaucoup des clochards qui crèvent dans la rue, mais ça, il ne fallait pas que je le dise".
Tasses à café de la mairie

Lors de sa visite, le président lui a posé les mêmes questions que les conseillers de l'Elysée qui avaient préparé la rencontre. Le matin même, des employés de la mairie étaient venus apporter des chaises. Le café servi à François Hollande avait été préparé à la mairie "dans des thermos", précise encore Lucette Brochet.

Même les tasses provenaient de la mairie, qui avait également apporté un bouquet, à poser sur la table de la salle à manger. Cette visite demeure pourtant pour la retraitée une belle expérience. "C'était génial, je suis tombée sous le charme de monsieur le Président", sourit-elle.

Publié dans La Propagande