Guy Bedos : "Charlie Hebdo, qu'ils crèvent"

Source : lepoint.fr

 

C'était le 11 octobre 2012. Invité du site Varmatin.com, Guy Bedos est d'une humeur encore plus atrabilaire que d'habitude. C'est dire ! Il donne son avis sur les journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo. Il fait référence à l'affaire des caricatures de Mahomet, qui quelques mois plus tôt avait divisé la France. L'"humoriste" n'y va pas par quatre chemins. "Charlie Hebdo, c'est pas mes copains. Qu'ils crèvent... Ils ont pris des risques sur la peau des autres."

Et de se lancer dans des explications laborieuses pour tenter de justifier sa position. Son monologue se termine par un déroutant : "Ils ne me font pas rire." Deux ans plus tard, ces propos sidèrent. Ils méritent des excuses - au minimum des regrets - de la part de celui qui les a prononcés. À 80 ans aujourd'hui, il en avait alors 78 ans, Bedos n'a ni l'excuse de la jeunesse ni celle de l'immaturité. Il est parfois utile de faire amende honorable. Nous attendons donc que notre redresseur national des torts des autres se justifie ou plaide coupable... Aujourd'hui donc, Guy Bedos n'est pas Charlie. Comme un certain Jean-Marie Le Pen...

Publié dans Petites phrases

Rappel des vœux 2013 de notre président

....

2012 a donc été l’année où ensemble nous avons engagé le redressement. 2013 sera l’année de la mobilisation de tous pour le réussir. Toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d’ici un an. Nous devrons y parvenir coûte que coûte. Avec 150 000 emplois d’avenir pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail. Avec les contrats de génération qui permettront de lier l’expérience du senior avec l’espérance du jeune. Ils prendront effet dès demain.

...

Voilà, le cap est fixé : tout pour l’emploi, la compétitivité et la croissance.

...

Vive la République ! Vive la France !

 

Rendez vous ce soir pour les vœux sur toutes les chaines de télévision

Publié dans Petites phrases

Taubira et Abd el-Kader

Mai 2006 Taubira : « Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits de leurs pères. » 

Publié dans Petites phrases