Crèche de Noël interdite en Vendée : le département en émois, Villiers «scandalisé»

Au nom du principe de séparation de l'Église et de l'État, une crèche de Noël, installée dans le hall du conseil général de la Vendée, a été retirée après une décision du tribunal administratif de Nantes. Jugeant qu'«elle ne respectait pas ce que doit être la neutralité des bâtiments publics», la fédération vendéenne de la Libre pensée avait déposé un recours.

Bruno Retailleau, le président UMP du conseil général, a annoncé qu'il y aurait appel. «Outré, scandalisé», son prédécesseur, Philippe de Villiers, a qualifié cette décision de «totalitaire» dans «le Figaro». La question de la frontière entre le culturel et le cultuel est posée au pays des Chouans.

Publié dans N'ayez crainte, tout va bien

Lire la suite