Un homme de conviction

Source : Psychologies.com

Impossible pour certains d’avoir la moindre opinion ou d’exprimer un avis ou une idée, y compris sur les sujets les plus anodins. Voici des pistes pour tenter de comprendre l’origine de cette inhibition et des conseils pour la combattre.
« Quand on me demande mon avis, je suis toujours prise de court, raconte Capucine, 31 ans. Du coup, je me trouve nulle et ça me renvoie l’image de quelqu’un de discret, de fade, de tiède… Si je rencontrais mon double, je ne le trouverais pas très intéressant. »
Rarement évoquée, l’absence de convictions est pourtant un mal largement répandu, et pas seulement chez les plus jeunes. « Lorsque je suis avec des amis qui débattent de politique, je reste muette, incapable d’adopter un point de vue bien à moi, se désole Urielle, 53 ans. Et c’est de pire de pire en vieillissant ! »
L’expérience et le savoir-faire acquis avec les années ne suffiraient donc pas à vaincre cette inhibition… Et quand la tendance est plutôt à avoir un avis sur tout, ces éternels indécis, pour lesquels c’est souvent « le dernier qui a parlé a raison », ressemblent à des extraterrestres. « Quand j’entends deux spécialistes discuter de l’origine des différences entre hommes et femmes, je suis d’abord convaincu par les arguments du premier… puis par ceux du second », raconte Paul, 40 ans, très embarrassé par son indécision chronique.

Une protection contre l’angoisse

D’où vient cette inaptitude à se construire une opinion ? « Cette incapacité est à considérer comme un symptôme, qui est une forme de protection contre l’angoisse », décode Catherine Alcouloumbré, psychologue clinicienne et psychanalyste (1). « Avoir un point de vue, c’est s’exposer à la nécessité de devoir l’exprimer, donc prendre à la fois le risque­ de se tromper et celui de déplaire aux autres, constate le psychiatre Charly Cungi. Ce qui est inconce­vable pour une personne angoissée. »
Fondatrice du Capsy (Centre d’accompagnement et de recherches en psychanalyse), qui propose des consultations de psychanalyse pour jeunes adultes (http://capsy.org/ capsy.org).

Une délégation de responsabilité

Capucine tente une explication : « Ces problèmes découlent des complexes que je traîne depuis l’enfance : difficulté à prendre la parole en public, complexe d’infériorité, manque de confiance en moi… Et moins je m’exprime, plus j’ai de mal à avoir mes propres idées ! »
Cette « autoanalyse » souligne l’importance de la relation à l’autre et de l’angoisse que celle-ci génère. Or se laisser porter par les opinions des uns et des autres, « c’est se dégager de la responsabilité de sa propre parole, estime Catherine Alcouloumbré. Le bénéfice apparent qu’il y a à laisser autrui décider à notre place de ce qui est bien ou mal se révèle nuisible à long terme, en nous persuadant que “nous n’y sommes pour rien”. Or, il nous appartient de nous prendre en charge, même si cela nécessite un travail sur soi. Faire simplement l’effort de lire, de réfléchir amène à se forger des opinions plus personnelles. »
En adoptant cette démarche, « on renforce une estime de soi qui faisait défaut, ce qui libère la capacité d’affirmation de soi, explique Charly Cungi. S’ensuit le développement des savoir-faire relationnels qui, en aidant à vivre avec les autres, aident à vivre avec soi-même ».

Que faire ?

Conseils de thérapeutes

Charly Cungi, psychiatre
« Cette difficulté à se forger une opinion correspond souvent à la peur de se tromper. Douter est normal, mais pas au point de paralyser la décision et l’action. On peut apprendre à se sentir moins anxieux, grâce à des méthodes de relaxation, par exemple. À partir de là, la parole coule plus facilement et l’inhibition face à l’autre diminue. Il existe de nombreuses méthodes d’affirmation de soi, et aussi des associations qui aident à lutter contre l’anxiété sociale. »
Catherine Alcouloumbré, psychanalyste
« Il faut s’interroger : de quoi mon inhibition est-elle faite ? S’agit-il d’un mécanisme de défense ? Qu’est-ce que je redoute en m’abstenant de tout point de vue ? La menace que je perçois est-elle réelle, symbolique ou fantasmatique ? C’est en explorant les pistes intimes qui se cachent dans ce symptôme phobique que l’on peut le faire céder. Car si je laisse s’exprimer le symptôme, je mets à jour le fantasme qui le sous-tend. Et il finit par tomber de lui-même. »

Publié dans moi

Savez vous comptez les sous à la mode de chez nous?

François Hollande n’a pas maîtrisé son budget, il annule des meetings

Chaque budget de campagne pour un candidat est régi par le décret du 30 décembre 2009. Ce dernier stipule l’interdiction de dépasser 22,509 millions d’euros lors de la qualification au second tour, François Hollande en serait à 20 millions. En clair, si François Hollande, dépasse cette limite, il risque le rejet de son compte de campagne à l’issue du scrutin. Et même une possible annulation de son éventuelle élection.
Europe 1 a recueilli ses propos concernant cette affaire, il a expliqué avoir « un petit souci, l’argent ». François Hollande souhaiterait piocher dans les fonds du parti disposant de 55 millions d’euros, mais cette pratique est interdite.
Le trésorier du parti socialiste, Régis Juanico explique dans une interview pour Le Huff Post que l’ensemble de la campagne avait été « planifiée depuis le début ». Quelques imprévus ont eu raison du budget, il estime ne pas avoir « fait de dépenses somptuaires » (sic). L’homme tente de rassurer les électeurs, François Hollande terminera le second tour « un tout petit peu en dessous du plafond ».

Comment fera-t-il pour utiliser le budget de l’Etat à bon escient ?

Le candidat des défavorisés croyait jusqu'à présent être un roi du pétrole. (sic) Le candidat socialiste a loué un jet privé pour rejoindre la capitale, le soir du 1er tour de la présidentielle, peu avant 1h00 du matin.
Jet PrivéFrançois Hollande qui avait voté à Tulle, en Corrèze, a atterri à l’aéroport du Bourget. Il aurait pu prendre le train, puisque le cortège n'a pas juger utile d'aller retrouver les militants qui s’étaient rassemblés à 20h Rue de Solferino.
La "gauche molle" n'a pas craint de poser un lapin à ses soutiens Hollande pour aller prendre sa tisane à son domicile. Le candidat veut " rassembler toute la gauche ", mais ses militants sont désormais quantité négligeable, puisqu'il se situe déjà dans la perspective d’une présidence " pour tous les Français. "
" Qui a payé l’avion ? Est-ce un ami? ", demande un électeur, via le réseau socialiste Tweeter. Les internautes sont décidément plus insolents que les journalistes accrédités qui se disent impertinents. Ni Le Monde, ni Libération n'a investigué...

Publié dans moi

Moi

  • Mon père était un riche bourgeois (Médecin ORL, propriétaire de plusieurs cliniques) et il militait à l'extrême droite aux côtés de Maître Tixier-Vignancourt et pour l'OAS....
  • J'ai passé mon enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les plus riches normands.
  • Malgré ma fortune et mon patrimoine estimé à plus de 10 Millions d'Euros, je ne paie... pas l'ISF car un montage ingénieux sous forme de plusieurs SCI me rend quasiment introuvable par le Fisc français.
  • A la fin des années 70, sortant de l'ENA, je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante, pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS.
  • Je n'ai jamais dirigé une grande ville.
  • Je n'ai jamais dirigé une grande région.
  • Je n'ai jamais été Ministre ni secrétaire d'Etat.
  • Je dirige malgré tout le département de la Corrèze qui est devenu grâce à moi en 4 ans le plus endetté de France (+25% de dette soit 3 fois plus que la moyenne nationale) et le seul où le nombre de fonctionnaires a augmenté de 50% dans le même temps (de 831 à 1231)
  • Pour 2012 dans mon département, j'ai déjà fait voter une hausse de 6.5% de la taxe foncière, de 300% les taxes sur les permis de construire. J'ai supprimé les bourses étudiantes, la gratuité des transports scolaires, les 1000€ de prime de garde d'enfants et diminué presque toutes les aides aux personnes agées ou dépendantes.
  • J'envisage d'augmenter de 45 Milliards d'Euros les impôts et taxes en tout genre car c'est plus facile que de diminuer le nombre de fonctionnaires, je souhaite d'ailleurs en embaucher 65000 de plus...
  • Ce qui coûtera 100 Milliards à la France car un fonctionnaire est payé par l'Etat à vie, sécurité de l'emploi oblige !!!
  • Je n'aime pas les Riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois mais j'en gagne 7.5 fois plus avec mes 30.387€ par mois !!!
  • Donc 63% de plus que le Président de la République (19331€ par mois) que j'accuse d'être proche des Riches...
  • Je m'appelle François Hollande... Le changement, c'est maintenant !!!!

Libération

Publié dans moi