Le CSA fait-il grève?

Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert, a écrit au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vendredi pour l'inviter à décompter du temps de parole de François Hollande les interventions des syndicats qui se sont exprimés en faveur du candidat socialiste à l'élection présidentielle.
Plusieurs organisations syndicales, dont la CGT et le Syndicat de la magistrature, ont appelé ces derniers jours à voter pour François Hollande.
Le candidat du PS est actuellement en tête des intentions de vote pour le second tour dans les sondages, devant le président sortant.
"Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est chargé, par la loi du 30 septembre 1986, de mettre en oeuvre l'exigence constitutionnelle que représente l'expression pluraliste des courants de pensée et d'opinion", écrit Guillaume Lambert dans cette lettre adressée à Michel Boyon, président du CSA, et dont Reuters a obtenu une copie.
"Le CSA considère comme soutien toute personne qui appelle explicitement à voter en faveur d'un candidat", ajoute-t-il.
"Je vous demande donc de bien vouloir veiller à la comptabilisation, au titre du soutien à François Hollande, des propos critiques tenus à l'encontre de Nicolas Sarkozy par toute personne morale ou physique qui appellerait explicitement les électeurs à voter contre lui ou à assurer sa défaite", poursuit le texte.
Personne n'était immédiatement joignable au CSA pour un commentaire samedi.

Publié dans Camarades

Zéro faute, quand le PS épargne Jean-Noël Guérini

La commission présidée par Alain Richard avait exclut la mise sous tutelle de la fédération des Bouches-du-Rhône. Elle avait été mandatée le 9 avril dernier, à la suite des accusations portées par Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire, contre la puissante fédération, alors dirigée par Jean-Noël Guérini, sénateur et président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

Publié dans Camarades

L'homme qui a ruiné la Grèce souhaite à Hollande «une large victoire au second tour»

Présidentielle française, législatives grecques... Papandréou réfléchit au tournant que prennent les scrutins.

« Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle en France sont source de grand espoir pour le changement en France et en Europe. Les citoyens français, ont démontré avec clarté leur volonté d'apporter une réponse différente aux grands problèmes économiques et sociaux. Ils ont ainsi plébiscité une campagne électorale sérieuse et responsable, faite dans un esprit de rassemblement, et par l'ensemble des forces socialistes. »

PapandréouJe souhaite à l'ami et camarade François Hollande une large victoire au second tour. Cette victoire sera, en plus, très significative pour l'ensemble de la famille progressiste à l'Internationale Socialiste. » Georges Papandréou, Président de l'Internationale socialiste, le 23 avril 2012 sur le site web real.gr.

 

Ainsi l'homme qui a plongé son pays dans la honte, le marasme et la pauvreté et la mendicité pense que les "solutions" qu'il a apportées à son pays sont une réponse différente aux grands problèmes économiques et sociaux!

Y'a-t-il un journaliste pour relever l'incohérence?

Publié dans Camarades

Plus d'articles...