Rappel des vœux 2013 de notre président

....

2012 a donc été l’année où ensemble nous avons engagé le redressement. 2013 sera l’année de la mobilisation de tous pour le réussir. Toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d’ici un an. Nous devrons y parvenir coûte que coûte. Avec 150 000 emplois d’avenir pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail. Avec les contrats de génération qui permettront de lier l’expérience du senior avec l’espérance du jeune. Ils prendront effet dès demain.

...

Voilà, le cap est fixé : tout pour l’emploi, la compétitivité et la croissance.

...

Vive la République ! Vive la France !

 

Rendez vous ce soir pour les vœux sur toutes les chaines de télévision

Et voilà...

Conséquence des mensonges staliniens de Mélenchon au cours de ce débat, et conséquence d’avoir “osé” écrire ce livre si vendu :
ZEMMOUR viré de i-télé. (Et sans doute de RTL et de Paris-Première dans les semaines à venir)
 
C'est ce que je me tue à dire depuis 30 ans : le socialisme aboutit toujours au totalitarisme. Il ne peut en être autrement car il n’en est qu’un des deux chevaux de Troie présentable, l’ultra-libéralisme étant l’autre cheval de Troie. (regarde aux USA. choix de société différent, résultat identique. Où est passée la liberté de parler et de penser aux USA ? Aux chiottes depuis le 11 septembre 2001, qui l’ignore encore ?)
 
Pour la pensée socialiste depuis toujours, un bon adversaire idéologique est un adversaire mort.
De même d’ailleurs que pour l’ultra-libéralisme, un bon concurrent est un concurrent mort.

Lire la suite...

Les Guignols de l'info drogués. On s'en doutait

Source : lefigaro.fr

Lors de son passage sur le plateau de La Médiasphère sur LCI, Philippe Vandel a fait quelques révélations cocasses sur les coulisses de Canal+. Il a notamment évoqué la technique utilisée par la chaîne cryptée pour transporter de la drogue à Cannes lorsque les équipes s'y déplaçaient pendant le célèbre festival...


Au cours de l'émission, Julien Arnaud a demandé à son invité, auteur du récent Les Pourquoi interdits au -18 ans : «Est-ce que c'est vrai, Philippe Vandel, qu'à une certaine époque, on transportait du shit dans les marionnettes des Guignols pour aller au festival de Cannes?» Un peu surpris, le journaliste s'amuse d'abord: «C'est vrai et c'est faux!»


Philippe Vandel poursuit alors: «C'est une histoire extraordinaire que je n'ai jamais raconté. (...) Un jour, ils ont transporté une boulette de shit énorme. Pour aller à Cannes, il y avait des semi-remorques avec du matériel, ils l'ont cachée dans la tête de la marionnette de Jacques Chirac qui était président!»


Le journaliste révèle alors pourquoi cette marionnette en particulier plutôt qu'une autre: «Parce que s'ils se faisaient attraper par la police, le titre aurait été: Un kilo et demi de shit dans la tête à Chirac.» La marionnette de Jacques Chirac n'aura donc pas servi qu'à «manger des pommes»...

Démission de Faouzi Lamdaoui, encore une...

Source : LeMonde.fr

Dans les rangs socialistes, avant mai 2012, on l’appelait « le majordome » ou « le couteau suisse » de François Hollande. Un signe de l’importance fonctionnelle qu’avait prise Faouzi Lamdaoui, poussé à la démission mercredi 3 décembre après avoir été cité à comparaître dans une affaire d’abus de bien social, dans le dispositif politique de celui qui n’était pas encore président de la République.
Le conseiller à l’égalité et à la diversité du chef de l’Etat a démontré, des années durant, un dévouement de tous les instants et une capacité à se rendre à la fois indispensable et discret à François Hollande. Et avoir fait partie, comme il se plaisait à le rappeler, de « ceux qui n’ont jamais douté », à une époque où personne, ou presque, n’y croyait.
Qui est Faouzi Lamdaoui ? Dans les rangs socialistes, beaucoup demeurent perplexes, qui l’ont vu débarquer au mitan des années 2000 dans la garde rapprochée de celui qui était alors premier secrétaire. « Quand je suis rentré au PS en 1992, j’ai découvert le monde politique : que des blancs. Ça m’a confirmé que le combat passait par là », expliquait alors M. Lamdaoui, originaire de la ville algérienne de Constantine et qui, côté cursus, fait état d’« études d’ingénieur logisticien » et d’un parcours dans le privé.

Lire la suite

L’Algérie expulse 3000 clandestins ! La France, bien sûr, n'est pas l’Algérie…

Ce qui est vrai sur l'une des rives de la Méditerranée ne l'est pas sur l'autre. Des variations géographiques bien plus intéressantes que les variations saisonnières.

L'Algérie va expulser 3000 migrants nigériens. C'est le Premier ministre du Niger qui l'a annoncé sans, d’ailleurs, trouver à redire à cette mesure. Ces migrants sont en majorité des femmes et des enfants, et vivent – ou plutôt survivent – en se livrant à la mendicité. Qu'on puisse vouloir mendier à Alger, Oran ou Constantine donne une idée assez précise de l'effroyable misère qui règne au Niger.

Pour arriver en Algérie ces malheureux, ces misérables au sens que Victor Hugo donnait à ce mot, ont dû traverser le désert. Les cadavres desséchés de ceux qui n’ont pas survécu à cette épreuve jalonnent cette route infernale.

Lire la suite

C'est quand même bien la France!

Un couple de djihadistes français souhaiterait rentrer en France.

Par remords? Non,la femme est enceinte.

C'est quand même bien la France!

EELV, «le parti des Roms et de la Palestine»

Crédits photo : FRED DUFOUR/AFP

Le patron des sénateurs écologistes n'ambitionne rien de moins que de redéfinir l'écologie politique en tant que concept: «Aujourd'hui, on est devenus le parti des Roms et de la Palestine. On finit par se poser la question de son existence et de son utilité», regrette Jean-Vincent Placé. On se souvient pourtant de l'appel controversé du sénateur aux lycéens pour aller manifester leur soutien à la jeune Kosovare Léonarda Dibrani.

Crèche de Noël interdite en Vendée : le département en émois, Villiers «scandalisé»

Au nom du principe de séparation de l'Église et de l'État, une crèche de Noël, installée dans le hall du conseil général de la Vendée, a été retirée après une décision du tribunal administratif de Nantes. Jugeant qu'«elle ne respectait pas ce que doit être la neutralité des bâtiments publics», la fédération vendéenne de la Libre pensée avait déposé un recours.

Bruno Retailleau, le président UMP du conseil général, a annoncé qu'il y aurait appel. «Outré, scandalisé», son prédécesseur, Philippe de Villiers, a qualifié cette décision de «totalitaire» dans «le Figaro». La question de la frontière entre le culturel et le cultuel est posée au pays des Chouans.

Lire la suite

Emmanuel Petit petit petit

La France est hypocrite et lâche. Parfois, je me dis qu'en ayant été envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés aujourd'hui.

Je connais mon fils

"Le policier ment. Je connais mon fils, il n’aura jamais agressé quiconque", mère de Michael Brown.

Je connais mon fils

La CGT et FO boycotteront la visite de Hollande à Florange

STRASBOURG (Reuters) - La CGT et FO, qui n'avaient pas signé l’accord de 2012 sur la fermeture des hauts-fourneaux d’ArcelorMittal à Florange (Moselle), ne participeront pas lundi à la rencontre organisée sur le site avec François Hollande.

Les deux syndicats, qui avaient accepté il y a un an cette même invitation du président, justifient leur décision par le non respect, selon eux, des promesses faites aux salariés. "L’action politique et la gestion du dossier ‘Florange’ a provoqué un génocide social dans notre vallée et engendré une fracture entre le monde ouvrier et les dirigeants politiques gestionnaires, François Hollande en première ligne", déclare la CGT, deuxième syndicat sur le site.


La visite présidentielle "sera ni plus ni moins une campagne de communication politique à coups d’effets de manche afin de redorer le blason du groupe (ArcelorMittal) et du président", ajoute-t-elle en invitant les salariés à manifester devant le siège administratif de l’établissement lorrain. François Hollande, qui avait soutenu le combat des sidérurgistes contre la fermeture des deux hauts-fourneaux pendant sa campagne de 2012, se rendra sur le site lundi, conformément à sa promesse faite en septembre 2013 d’y retourner chaque année.


Il lancera à Uckange les travaux d’aménagement du futur Institut de métallurgie du Val de Fensch, une plate-forme de recherche et d’essais sur les aciers du futur dont il avait annoncé la création il y a un an. Le président se rendra ensuite chez ArcelorMittal pour faire le point avec la direction et les syndicats, en l’occurrence les seules CFDT et CFE-CGC, sur la mise en œuvre de l’accord du 30 novembre 2012 qui entérinait l’extinction des hauts-fourneaux.


La direction s’engageait en contrepartie à ce qu’il n’y ait aucun licenciement et à investir 180 millions sur cinq ans dans la partie aval, la transformation de l’acier pour les filières automobile et packaging. "Le plan d'investissement est respecté et même dépassé. Il y a une dynamique de renouveau industriel et d'innovation", affirmait-on voici quelques jours à l'Elysée. De fait, 80% des investissements promis sont lancés, selon ArcelorMittal, et 50% réalisés ou en cours de réalisation.


Sur les 629 personnes concernées par l’arrêt de la filière liquide, "il ne reste plus que deux personnes à reclasser", dit Jacques Minet, secrétaire de la CFDT, le syndicat majoritaire. Une dizaine de salariés de Gepor, une filiale d’ArcelorMittal seraient aussi dans l’attente d’une solution. FO dénonce pourtant le déclin de l’emploi sur le site, qui n’emploie plus que 2.100 CDI et où la direction vient d’annoncer 30 embauches en 2015 alors que 130 départs sont prévus la même année, selon le syndicat.

Plus d'articles...