La démocratie selon la gauche

Ségolène Royal n'a pas été la dernière a critiquer le désormais fameux "Casse toi alors, pauvre con!" de Nicolas Sarkozy, pourtant les réunions du conseil régional de Poitou-Charente sont très mouvementés, y compris les claquements de portes qui font ressembler ces réunions a des pièces de boulevard.
Voici, lu sur le web de France Info le compte-rendu de la dernière réunion en date où Ségolène Royal a viré le président de la commission des finances de la région.
Chaude ambiance au conseil régional de Poitou-Charente. Lors du vote du Budget, le premier vice-président de Ségolène Royal, Jean-françois Fountaine, un proche de Lionel Jospin, avait souhaité une augmentation des impôts, contre l'avis de la Présidente de Région. Hier, lors de l'ouverture de la séance, elle a refusé de lui donner la parole, créant un véritable tollé. Jean François Fountaine, accompagné d'autres élus, a claqué la porte dans un vacarme inhabituel. Du coup, Ségolène Royal a retiré la commission des finances à Jean-François Fountaine. Les élus ont désigné un remplaçant.
Bizarrement, ce limogeage a fait beaucoup moins de bruit dans les média que la petite phrase présidentielle...
Source : France Info - France3

Analyse du président Normal

Hollande normalIl a eu 4 enfants avec Ségolène Royal : Thomas en 1984, Clémence en 1986, Julien en 1987, et Flora en 1992.
 
Entre temps, il a eu Elsa en 1988 avec Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris.
 
Pendant cet interlude, Ségolène Royal s'est tapé Jean Marc Ayrault.
 
Maintenant, le président normal est en couple avec Valérie Trierweiler, du nom du mari dont elle n'a pas encore divorcé.
 
Cette Valérie Massonneau est la petite fille du fondateur de la banque Massonneau et Cie, qui sera racheté par le Crédit de l'Ouest, lui même racheté par CIC Ouest.
 
Par ailleurs, Valérie Massonneau et actionnaire de la chaîne Direct 8.
 
Bref, le mec normal nomme premier ministre celui qui l'a fait cocu, et vit avec une rentière qui fait semblant d'être pauvre.
 

Cherche l'erreur !

Unis dans la désunion

L'entente difficile entre ex et nouvelle compagne

Des psychologues réagissent au tweet de Valérie Trierweiler, apportant son soutien au concurrent de Ségolène Royal.
Trierweiler FlambyLe soutien public de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni, le dissident PS qui se présente contre Ségolène Royal à La Rochelle, éclaire à son insu les fragilités du couple qu'elle forme avec François Hollande, président de la République. Mais elle illustre aussi de manière plus générale les difficultés à composer avec la précédente compagne, dans les secondes unions. Selon Violaine-Patricia Galbert, thérapeute de couple: «Dans une famille recomposée, les anciens conjoints restent liés par leurs enfants, qui sont (et seront toujours) des témoins du passé. Ce pont qui subsiste interfère dans le nouveau couple et risque de ranimer en permanence la rivalité.»

Lire la suite

Exemplarité à géométrie variable

L'ONG Transparency International estime que les moyens de lutte contre la corruption en France peuvent être améliorés.

source : Transparency

Voila qui tombe à pic pour Normal1er qui va nous expliquer comment des personnes qui lui sont proches ont amené Transparency à cette conclusion


Ces affaires qui pourraient tourmenter Hollande et le PS

Source : le figaro

Guérini, Navarro, Kucheida, Andrieux… Nombre de barons socialistes sont actuellement aux prises avec la justice. Des dossiers épineux qui pourraient entacher le quinquennat de Normal Premier

Lire la suite

Avocate Brillante

Il y a des gens bien à gauche, en voici un exemple :

Isabelle Coutant-Peyre


  • Associée de Jacques Vergès
  • Avocate du terroriste Ilich Ramírez Sánchez, dit Carlos
  • (En 2001, elle épouse ce dernier sous le rite musulman)
  • Avocate de Roger Garaudy
  • Avocate de Kemi Seba.
  • Avocate de Youssouf Fofana, le chef du « Gang des Barbares »
  • Et aujourd'hui elle est l'avocate du père de Mohamed Merah
Isabelle Coutant-Peyre

Bernard Debré, lettre ouverte à Valérie Trierweiler

Madame,
Bernard DebréLorsque vous êtes apparue aux côtés de François Hollande, après qu’il eut quitté Ségolène Royal, les citoyens français ont accepté votre présence, certains avec interrogation, d’autres avec un petit sourire, mais la plupart avec gentillesse. En France, l’amour est roi et les nouveaux couples qui se forment, surtout en politique, attirent plutôt la bienveillance.
Nicolas Sarkozy avait bénéficié de cette même « grâce » lorsque Cécilia était partie. Il s’en était expliqué, peut-être un peu trop, en conférence de presse et s’était marié avec Carla Bruni. Autre temps, autre mœurs, diriez-vous. Effectivement, qu’il s’agisse du général de Gaulle avec « tante Yvonne », de Giscard d’Estaing et d’Anne-Aymone, de François Mitterrand et de Danielle ou même de Jacques Chirac et de Bernadette, ces femmes versaient plutôt dans le caritatif discret que vers l’émergence people tapageuse.

Lire la suite

Le pédophile pour Bayrou

Lors de l'émission "A vous de juger" du 4 juin 2009 présenté par Arlette Chabot, un échange assez violent entre les représentants du Modem et d'Europe Écologie dans le cadre des Européennes.

La fin de l'émission était également assez tendue, notamment vis à vis du représentant d'un institut de sondage...


Aujourd'hui Cohn-Bendit soutient Bayrou

Allez comprendre

Marges de manœuvre

Aubry "Nous pensons qu'il y a d'énormes marges de manœuvre en faisant rentrer des impôts complémentaires" (FR2 04/06)

On mélange les genres

Un journaliste d'Europe 1 devient porte-parole du Ministère de la justice

Pierre RancéLe journaliste et chroniqueur judiciaire Pierre Rancé, 57 ans, a été nommé lundi porte-parole du ministère de la Justice, a annoncé la Chancellerie.
Nommé par arrêté de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, il remplace Bruno Badré, un magistrat, nommé début mai substitut du procureur général près la cour d'appel de Saint-Denis de La Réunion, précise le ministère dans un communiqué.
Pierre Rancé a commencé sa carrière en 1980 dans une radio locale comme reporter pour les affaires de police et de justice.

Lire la suite